Profondeur

et légèreté

Soigner son terroir
Le travail du sol est mécanique, peu profond, et les phénomènes de tassement de sol ne sont pas laissés de côté. Un vaste programme d’utilisation de plantes accompagnatrices semées en automne nous permet de corriger ces problèmes.La gestion des passages d’eau a fait l’objet d’une étude approfondie débouchant sur la réalisation de quelques drains en vigne installée sur bas de pente et quelques drains de sentier dans les allées. Cette philosophie de respect nous permet de nous appuyer sur un sol vivant, d’un bon fonctionnement biologique.

Cultiver sa vigne
Ainsi la mortalité des ceps y est très faible et l’âge moyen du vignoble est supérieur à 30 ans. De plus, un passage annuel pour remplacer les quelques pieds manquants nous permet d’entretenir une densité maximum sur l’ensemble du vignoble. Un programme d’observation des vieux ceps et de marquage nous amène à préserver notre patrimoine par sélection massale. Il en va de même pour les porte-greffes qui sont rigoureusement sélectionnés afin de garder la maîtrise de la vigueur.